jeudi 24 octobre 2019

Ma liberté de blogueuse


Après m’être absentée aussi longtemps, j’avoue avoir un peu de mal à reprendre la rédaction de nouveaux articles avec l’idée de faire comme si de rien n’était. Comme si je n’avais jamais disparu du web, comme si je n’avais jamais arrêté d’écrire, comme si tout était normal… J’ai l’impression que recommencer du jour au lendemain à publier mes écris sur le blog n’est pas naturel. Et j’ai l’impression que pour que cela le devienne, je dois publier mes articles selon un ordre chronologique très stricte. J’ai plusieurs idées de sujets, j’ai envie d’écrire et de partager pleins de choses, mais je n’arrive pas à me décider sur l’ordre le plus logique pour les publier. Sans doute parce que je me suis absentée pendant longtemps, parce que je recommence tout à zéro et parce que je trouve ça bizarre. Tout simplement.

Si j’ai arrêté d’écrire il y a un an, c’est parce qu’il y avait beaucoup de changements dans mon quotidien. Parce que j’avais beaucoup de choses à gérer dans « la vraie vie », comme on dit. J’ai quitté ma colocation pour m’installer seule dans un appartement. J’ai adopté Peanut, ma petite shiba-inu. J’ai enchainé plusieurs contrats professionnels en seulement quelques mois… Tout changeait. Tout le temps et très vite. Je me souviens que pendant un moment j’avais envie d’écrire sur tout cela, que j’avais envie de documenter cette grande de période de changements. Mais je me souviens également avoir préféré attendre que les choses se calment avant de me lancer. J’ai laissé passer le temps. Sans doute beaucoup trop longtemps. Et à force d'attendre, j’ai fini par raté le bon moment. Comme si j’avais attendu d'écrire jusqu’à en perdre complètement l’envie.

Alors ce matin j’ai décidé d’arrêter de trop réfléchir. J’arrête de m’empêcher d’écrire sous prétexte que ce n’est pas le bon sujet et le bon moment. Et je me lance dans la rédaction d’un article que j’ai envie de publier, tout simplement. Ce matin j’ai décidé de m’autoriser à être libre. Libre d’écrire ce que j’ai envie d’écrire, de photographier ce que j’ai envie de photographier. Et tant pis pour la chronologie stricte, tant pis pour l’ordre logique. Tout cela n'est pas réellement important de toute façon.


Parce que ce blog, c’est mon blog. Mon espace. Le mien, rien qu’à moi. Il n’y a aucune raison, bonne ou mauvaise, de m’empêcher d’être libre d’être celle que je suis réellement. D'être cette personne qui rêve, qui doute et qui n'a pas fini d'apprendre à se connaitre. Dans un monde idéal, je serais capable d'être qui je veux et de faire ce que je veux sans jamais avoir peur du regard des autres. Et je trouve bien dommage que ça ne soit pas aussi simple que cela dans le monde réel. Ou dans le monde virtuel. La création et la liberté, rien d'autre ne m'intéresse. Ce que je veux réellement aujourd'hui, c’est me sentir libre d’être la blogueuse que j’ai envie d’être sans avoir peur. Sans avoir besoin de trop y réfléchir.